Les Champs les plus tristes..

Publié le 21 Avril 2017

Les Champs les plus tristes..

L'attentat perpétré contre des policiers aux Champs-Elysées à deux jours du 1° tour de l'élection présidentielle aura t-il des conséquences sur le vote des électeurs français ? On pourrait le craindre suite aux réactions de certains candidats qui ont sauté sur l'occasion à  pieds joints. Notamment François Fillon et Marine Le Pen.

Cette dernière s'est engouffrée dans la brèche alors que le corps de la victime était encore chaud. Tout délai de décence mis à part. Elle en a profité pour dérouler son catalogue habituel de mesures visant les étrangers: "l'expulsion immédiate des fichés S étrangers, l'engagement de procédures accélérées de déchéance de nationalité pour les fichés S binationaux et leur expulsion immédiate dans leur pays d'origine, l'engagement de poursuites pour intelligence avec l'ennemi des fichés S de nationalité française". Fichés S ! Fichés S ! vous dis-je !..

Or, il s'avère que le suspect auteur de l'attentat tué en riposte à son meurtre n'était pas fiché S. Délinquant soumis au contrôle judiciaire après une peine de prison, il était visé depuis mars par une enquête antiterroriste confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) mais n'était pas "fiché S". En revanche, il était inscrit au fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). Un fichier créé en mars 2015, quelques mois après l'attaque de Charlie Hebdo. Une fois encore, la cheftaine du FN cède à l'à-peu-près.

Lui emboitant le pas, le candidat LR veut faire de la surenchère en prônant la création de 10 000 policiers et gendarmes. Ce qui ne manque pas de sel si l'on se souvient que son gouvernement sarkozyste en avait supprimé 13 000 dont ceux de la police de proximité. Par ailleurs, il affirme que "d'autres violences avaient eu lieu dans Paris" se basant sur de prétendus rapport de police. Propos démentis par la police qui évoque seulement de nombreuses fausses alertes.

A la lumière de ces réactions, on s'aperçoit que certains politiciens se comportent comme des vautours prêts à se repaître du malheur et de la consternation pour satisfaire leurs calculs médiocres et leur appétit de voix déboussolées ou peureuses. Les rodomontades de l'une et les approximations de l'autre donnent à voir la mesure de leurs personnages. Par ailleurs, justiciables.

A tout prix, évitons la valse triste de ce duo infernal pour la campagne du second tour le 7 Mai. Réagissons ! Evitons ce cauchemar ! Aux urnes citoyens !.. MB

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rédigé par /

Repost 0
Commenter cet article